Quatre ans apres le succes de le premier album, la jeune femme revient avec “Bruler le feu”, un grand disque, variation autour de l’amour qui consume et qui vole.

Home / twoo payant / Quatre ans apres le succes de le premier album, la jeune femme revient avec “Bruler le feu”, un grand disque, variation autour de l’amour qui consume et qui vole.

Quatre ans apres le succes de le premier album, la jeune femme revient avec “Bruler le feu”, un grand disque, variation autour de l’amour qui consume et qui vole.

A la fin de l’ete, elle est reapparue avec un premier single dansant et hypnotique, « Le dernier jour du disco ». On retrouvait enfin Juliette Armanet, mais une telle fois elle semblait avoir avale une boule a facettes afin d’effectuer danser des foules, avant J’ai sortie de l’album « Bruler le feu », ce 19 novembre. En treize chansons, la jeune femme de 37 annees se raconte de maniere intense. De l’ensemble de ses emois amoureux a la perte de l’amour, tout y est : le feu en passion donc, des remises en question, des brulures perso, les cicatrices indelebiles. Mais Juliette Armanet possede votre petit quelque chose et puis via rapport a ses camarades de promo : une prose sacrement beaucoup tournee, sincere mais non sans humour, acide mais elegante. Aussi, oui, on va danser avec votre deuxieme opus, tant attendu au tournant, mais il faut aussi pleurer (nombre), sourire (souvent) et etre emportes dans votre tourbillon tout feu bien cherie.

Paris Match.

Cela s’est passe quatre ans entre “Petite amie” et “Bruler le feu”. Pourquoi autant de moment ? Juliette Armanet. N’importe qui me dit ca, mais j’ai l’impression que c’est beaucoup que votre soit long. Je preche l’eloge d’la lenteur, je ne fais nullement du rap, je ne suis gui?re la concernant casser le game en sortant votre single l’integralite des semaines. Faire 1 album, c’est un brin tel produire votre film ou rediger votre livre : ca te prend un moment, le temps de se tromper, d’essayer, de se perdre, de denicher, d’affiner.

Mais dans quel etat d’esprit etiez-vous apres le succes de votre premier album et la tournee qui possi?de suivi ?

Vous avez connu ce moment de redescente avant de pouvoir nouveau composer ?J’ai presque accouche sur scene… J’ai fini la tournee enceinte de 10 mois, mon obstetricienne venait sur les dernieres dates Afin de verifier que tout allait bien… Donc, oui, j’ai connu votre etat de manque du public, mais en aussi temps libre j’habite devenue tante. Ca a ete un changement de life assez radical… J’avais tres l’envie de prendre moyen d’accueillir votre enfant, d’autant qu’il m’avait accompagnee durant toute la tournee. Mais quand bien ca s’arrete, d’un seul coup, c’est le silence. Avec l’impression de s’etre fait rouler dessus en se disant : “Mais est-ce que j’ai reve tout ce qui m’est arrive ?”

Vous avez doute ? J’me suis demande si j’allais reussir a refaire, a reconstruire. J’ai regarde quelquefois des videos de mes propres concerts sur Internet et je n’avais gui?re l’impression que c’etait moi… Je me suis dit que j’etais incapable de refaire votre style pareil.

A quel moment avez-vous commence a ecrire votre deuxieme disque ? Un an apres la naissance de mon gamin. De maniere organisee, en louant une petite maison a Trouville Afin de pouvoir m’isoler et travailler. Mais mon fils et ma nounou etaient a 100 metres. [Elle rit.]

L’ecriture tout d’un disque reste votre miroir tendu

Comment nait une chanson ?Je ne voulais gui?re utiliser celles qui trainaient dans l’armoire. J’ai voulu repartir a poil, nouvelle histoire, nouvelle vie. Au debut, j’avais plein d’idees mais je trouvais que tout ca ronronnait. Je revenais dans des territoires que je connaissais deja. J’avais envie de me bousculer. J’ai musique c’est avant tout 1 territoire de jeu, donc il n’est gui?re question de se brider, au contraire il faut prendre des risques, experimenter. D’autant que je ne suis plus la meme copine que celle qui possi?de ecrit “Petite amie”. J’ai une histoire en plus dans mon corps et dans mon c?ur. C’est aussi un miroir tendu, l’ecriture d’un https://datingmentor.org/fr/twoo-review/ disque… Au final j’ai compose bon nombre, de maniere frenetique. Et des evidences ont fini par s’imposer.

Plusieurs chansons d’amour, donc : d’la passion a J’ai rupture en passant par la folie. Ca fera du bien de raconter votre que l’on a vecu ? J’ai surtout plus que jamais compris a quel point la musique est un endroit de survie mentale. Pour se liberer d’emotions difficiles, Afin de s’emanciper quelquefois de relations toxiques ou jamais epanouissantes. Pour aussi s’apprivoiser…

Dans “Qu’importe”, vous dites que l’amour met a genoux, qu’il tue a petit feu… Oui, mais je dis aussi que l’on reste debout. Alors qu’importe Notre fin de l’univers, le commencement d’un autre, votre personne qui possi?de bouleverse ta vie sera i  chaque fois la. Qu’importe qu’on continue ou jamais a se parler, a se saisir. Et c’est excellent aussi de celebrer cela.

Il y a une nostalgie fort presente dans vos textes. C’est 1 sentiment qui ne me fait gui?re peur. On s’autorise, avec la nostalgie, a contempler des choses qui nous ont construit. Et elle nous aide a etre nous-memes, a saisir qui l’on est. On voit ceux qui seront dans la fuite en avant, qui pensent qu’il ne faut gui?re regarder en arriere. Moi, au contraire, j’ai le sentiment qu’on reste vraiment fera de plein d’instants decisifs et qu’il va falloir savoir les traverser de nouveau pour se saisir.

Leave a Reply

Your email address will not be published.